amy_acker_0026

SOME DAYS I'M A SUPER BITCH
UP TO MY OLD TRICKS
BUT IT WON'T LAST FOREVER
NEXT DAY I'M YOUR SUPER GIRL
OUT TO SAVE THE WORLD
AND IT KEEPS GETTIN' BETTER

Des jours où tu te demandes ce que t'as fait de mal. Tellement ça te grille pas les yeux, l'évidence qui se barre. Des jours comme ça, à claquer sous le poids du silence, avec pour seule amie la solitude qui te donne pour simple conseil de t'exploser la gueule à coup de roulette russe. Un truc dans ce goût là, le pathos en prime et la chiale qui t'étouffe à chaque bouffée d'air pollué. De toute façon, t'en as déjà plus rien à branler. C'est vrai quoi, on t'as jamais promis le paradis. T'as mal compris, comme à l'habituel, t'as plus qu'à attendre le prochain train qui t'emmeneras nowhere. Un peu de rien qui te fout le moral à cran, et le plus terrible, c'est que t'en redemande. T'es là, enroulée dans ton grand gilet miteux, toujours aussi conne, toujours aussi folle. Folle d'avoir espérer quelque chose qui n'était pas pour toi. Folle d'avoir tenté d'approcher un monde qui te recrache à la moindre occaz'. Et tout ça, c'est pas des rêves de gloriole à deux balles, genre arpenter la rue comme une pute fringuée dans de la tenue made in Urban. C'est plus profond que ça, et sans doute plus con, aux yeux de certains. Encore un truc qui me la coupe, et qui me fait dire qu'il y a vraiment eu erreur d'aiguillage. Tellement le comble que c'est limite si tu te crois pas parano. Un cas clinique qui a besoin d'une chambre, là, maintenant. A avaler des petites pillules de couleurs dans une chambre aussi dépouillée que ton crâne. Réclamer de la ferveur, tandis que tu récoltes juste de l'indifférence à haute dose sur fond de musique royale. Inlassablement le même schéma, qui se répète à l'infini. Ca ne se finit jamais, même lorsque tu essaies de t'en échapper. Toujours un moyen pour te ramener dans le droit chemin, celui qui te paraît si fade et incertain.

deerhunter . agoraphobia