1021879637lwb71021879637lwb71021879637lwb7

I CAN STILL REMEMBER HOW THAT MUSIC USED TO MAKE ME SMILE

Tout m'emmerde. Je claque les portes pour pas gueuler quand on vient me chercher. Pas le moment pour me renifler de trop près tellement je pourrais bouffer quiconque qui oserait m'approcher. Les sales nouvelles qui te foutent un coup au bide, alors que t'avais rien demander. Tranquille, ça te laisse sur le carreau, à t'en faire crever de rage et de dégout. Viens par là que je t'écorche bien profond histoire de se marrer un peu. Le genre qui te fait dégueuler ta merde tellement ça raque bas. Putain t'as loosé sérieux sur ce coup là mais franchement, qui aurait pu deviner? Ton american dream à deux balles, ect. Ouais c'est moche et tout le bardas. Ouais, t'as envie de frapper les murs bien fort. A t'en broyer les poings. Au fond de ton crane, y a plus rien qui retient. Fallait pas te faire un dessin. Tu le savais meme si t'as jamais voulu l'admettre. Après toutes ces années, ça revient dans ta face. Les belles promesses qu'on a aussitot fait crever sous tes yeux crédules. Mais t'as quelque chose petite, six years later c'est encore là. Pendant que ça parade tu restes out. Et t'as plus qu'à attendre et voir. Comment on a pu te niquer à ce point. Tu cherches meme plus à comprendre tellement ça te parait dingue. Pourtant fallait pas s'attendre à des miracles. Et tu chiales d'avoir été aussi conne. De la ramasse en beauté qui t'as couté le peu de dignité qui te restait.

L'impression que t'as jamais rien eu à foutre par ici. Erreur qu'on tarde à réparer et qui t'achève. A coup de crache gratos tu te sens partir. A generation lost in space with no time left to start again. Tu croyais pas si bien dire quand on t'avait laché que plus rien ne comptait. A partir de ce jour cramé, t'es redevenue la teenage girl qu'on oublie aussi vite qu'elle ne disparait. Une parmis tant d'autres parce que t'as jamais su assurer. Et on a beau lancer les mots qui rassurent, y a pas de mérite à dire que tout s'arrangera. Demain est un autre jour mais sans toi. Peut etre que tu seras heureuse au moment où tu t'y attends le moins. T'as écrit ta propre histoire et il ne reste plus qu'à toi de la boucler. Avec du beau et de la musique, quelque chose de grand et des fleurs dans le coin. Juste un instant, bye bye baby et ton nom qui s'illumine à l'écran. Sans que tu trouves ça stupide ou inutile. Un peu dans ton rien qui te fait oublier le reste. Le mauvais qui se fait la malle. Mais au lieu de ça, se battre à n'en plus finir. Et les autres qui se barrent pour te montrer le chemin. Mais définitivement, refuser de les suivre et se paumer. Parce que tu ne peux qu'espérer. Changer un truc, infime soit-il et en etre fière. Comme tu l'as toujours souhaité.

gus gus . ladyshave