140519

how do i teach my ears to hear songs without the ghosts of you inside of them?

On ne peut pas toujours être bon. On ne peut pas toujours être ce que les autres attendent de vous. On en a attendu beaucoup, venant de moi, mais je suis quelqu'un d'assez égoiste, somme toute, je donne le minimum syndical. A vrai dire, tout donner est une aberation dans la machine. On ne peut pas tout donner, on le voit bien, les gens ont peur de leur propre ombre, alors celles des autres... J'aime bien mes failles, elles font ce que je suis. Un ensemble assez disparate et paradoxal. Je n'aime pas l'idée d'une ligne fixe et de... [Lire la suite]
Posté par rockchix à 09:49 AM - - Permalien [#]

120519

do ya think i'm sexy

Les années 2000 étaient d'une laideur artistique à jamais inégalée. Même le rococo de Versailles passe pour du bon goût à côté. Avec le recul, j'aime de plus en plus cette décennie alors qu'elle ne nous a rien offert si ce n'est la pire garde robe de ce siècle. C'était l'éclosion de la pop cheap, essayant de s'affranchir des mouvements alternatifs beaucoup trop prise de tête. Sans doute pour ça qu'on s'est mis à porter des robes au dessus de nos jeans évasés savemment délavés, le tout surmonté d'un foulard à plumes et d'une coupe de... [Lire la suite]
Posté par rockchix à 12:09 PM - - Permalien [#]
110519

between the drinks and the subtle things

J'avais oublié mon rituel du matin. Ecrire quelques mots, histoire de décrasser l'ensemble. J'aimais beaucoup écrire dans mon acien appartement. Un léger rayon de soleil venait inonder mon bureau. Le soleil m'aide pour écrire. Pourtant, je ne me sens bien qu'en automne et en hiver. Entendre le crépitement du feu et la pluie claquer contre les vitres. Et puis j'aime avoir un peu froid, pour pouvoir me réfugier sous mon plaid. L'été arrive et je suis un peu triste. C'est une période de l'année où la nostalgie m'est difficile.... [Lire la suite]
Posté par rockchix à 12:36 PM - - Permalien [#]
100519

ride the darker wave

  On n'oublie jamais vraiment. Les choses reviennent toujours naturellement. On ne chasse pas qui nous sommes, ou alors l'histoire de quelques temps, pour donner le change.  Les années ont filé et j'ai donné le change de rien du tout. Pourtant, il s'en est passé, de ces choses. J'ai arrêté de boire, et puis j'ai échoué, beaucoup. L'échec me rassure, il me conforte dans ma propre inutilité. Avant, j'enfilais les verres, mais maintenant, je n'ai plus rien. Je pourrais m'y remettre, mais à quoi bon, j'ai l'alcool triste, ne... [Lire la suite]
Posté par rockchix à 09:50 PM - - Permalien [#]
211016

hide yourself

C'est quand même étrange de toujours vouloir revenir ici. Peut-être pour le côté safe de la chose. Rester derrière des photographies de bombes hollywoodiennes, anonyme. C'est sans doute ce qui me manque le plus. Se découvrir sans que l'on puisse mettre un nom ou visage. Non, vraiment, ça me manque tout ça, les sales mots, la tristesse, les coups de gueules, les envies, les marches à reculons, les projets fous, les crises de nerfs, le calme, la tempête. Back to basics.
Posté par rockchix à 05:53 PM - Permalien [#]
100515

smoke, drink, break up

La nature a horreur du vide. Connerie de dicton. Et ben moi, je peux te dire que le vide, je m'y vautre béatement, à la manière d'une connasse qui croit avoir touché du doigt la vierge. Je sais pas trop ce qui me prend en ce moment. Si c'est l'impasse dans laquelle je me suis foutue qui me rend aussi foutrac. Mais je le laisse me chanter ses conneries pendant qu'il prépare à bouffer. Instinct de survie, j'évite toujours de contrarier les gens qui doivent me servir des pâtes, on sait jamais, qu'ils changent d'avis. Je le regarde... [Lire la suite]
Posté par rockchix à 01:27 AM - - Permalien [#]

240215

pennyroyal tea

J'aurais aimé être aussi jolie que Scarlett Johansson. J'y pense alors que j'écoute My soul is on fire, allongée sur le lit. Je voudrais tomber amoureuse sur cette chanson. Derrière mes grands airs je crois que je suis une incurable romantique. Sans doute là l'un des plus grands drames de ma vie. Je ne me reconnais plus vraiment en ce moment. Les habitudes sont toujours les mêmes mais tout me semble différent. Mes insomnies ont la peau dure. Je crois que je pense beaucoup trop. Alors je lis, j'écris, je vais au théâtre. Toutes ces... [Lire la suite]
Posté par rockchix à 03:46 AM - Permalien [#]
230215

speak for me

Parfois j'ai la sensation de vivre une vie de songe, une vie bourrée d'illusions. Des erreurs, les unes après les autres, les errances qui n'en finissent plus. Je marche sans avancer, gestures perdues dans le néant de mes certitudes. Je me sens las. Aussi las qu'un con qui vient enfin d'ouvrir les yeux. Je me rends compte que les choses ont bien changé mais je m'y refuse. Allez savoir pourquoi. Je suis ce personnage dans les films, la tige inutile adossée au mur. Etre médiocre oublié au détour d'un plan serré. L'ennui me bouffe mais... [Lire la suite]
Posté par rockchix à 01:35 AM - - Permalien [#]
180215

let me clip your dirty wings

C'est étrange de voir son passé rapliquer. Ce truc perdu qu'on croyait mort, enterré au fin fond de nulle part. Et c'est d'autant plus étrange de constater qu'il vous avait manqué, ce passé. Comme une partie de soi que l'on retrouve. Pas de rancoeurs ni de haine. Juste un simple sourire au coin des lèvres.
Posté par rockchix à 01:26 AM - Permalien [#]
010115

highway don't care

Je pourrais dire tellement de choses sur l’attente. L’attente d’un mieux, l’attente du rêve. Il est en face de moi, un autre aussi, en transit. Pareil que moi, dans l’attente, il me dit : “Je crois que je l’aime parce que je n’ai personne d’autre”. Il est assis, pensif. Il fait tourner sa bière, puis soupire. “C’est drôle, je repensais à ce que tu disais, avec les yeux, le miroir de l’âme. Si on regardait dans mes yeux, je suis certain qu’on y verrait que du noir. Il en faut, du mal en soit pour jouer avec les sentiments de... [Lire la suite]
Posté par rockchix à 08:28 PM - - Permalien [#]