kate_moss_book_0101

I WAS PATIENTLY WAITIN AND TAKIN MY TIME
NOW THAT I'M HERE I'M GETTIN MY SHINE
ALL OF YOU HATERS CAN KISS A BEHIND
SPECIFICALLY SPEAKIN I'M TALKIN ABOUT MINE

J'ai toujours été seule. A trainer dans les chiottes du bahut, genre la planque parfaite. J'avais les tripes à l'envers rien que de penser à l'idée que je pouvais les rencontrer. Je supportais pas leurs sales gueules pleines de prétention, à se prendre pour la queen of the world. On a parlé des vieilles années, comme quoi, pour elle c'était les meilleures. Se painturlurer de gloss saveur vanille et de fard à paupières vert dégueule. Il n'y avait pas plus chiant dans mon univers. J'allais et venais, l'air absent. Je regrette les années où j'ai rien branlé alors qu'on m'avait offert de quoi m'évader. Les mauvais choix à perte de vue, j'avais oublié à quel point ça pouvait être douloureux.

We are Wolves dans les oreilles, je tente d'écrire un truc pas trop moche. J'ai longuement parlé avec mon paternel, à cause du mail qu'il a lu par hasard (apprends à fermer les fenêtes connasse). Qu'il imaginait pas que ça se jouait à ce niveau là. Qu'on devrait en parler un de ses jours, mais vraiment sérieusement. Genre imaginer un truc pour me sortir de ça. Et qu'il comprend mieux maintenant ces trois années qui furent plus que difficile. Et pas que pour moi. Mais pour eux aussi. Je crois qu'on avait besoin d'être honnêtes. Et enfin jouer franc jeu, même s'il fallait sortir les mots qui écorchent. Tellement c'était plus soutenable, à l'infini, eux contre moi. On se le devait. Histoire de repartir sur des bases saines.

we are wolves . coconut 155