pictures

KEYWORD DU JOUR:

Est-ce que Pete Doherty aime toujours Kate Moss? Et bien écoute, d'après une de mes lectrices qui a eu l'honneur de baiser avec lui, oui, il l'aimerait toujours.

Après ce potin digne d'une couv' de Closer qui franchement, n'étonne pas grand monde (ou alors vous fait vous gratter les couilles d'ennui, ça dépend si vous faites parti de la support team ou pas), je retourne à mes occupations, à savoir broyer du rien, comme l'a si bien dit ma cokée préférée. Et c'est pas faute d'essayer de faire un truc, je fous terriblement que dalle et même que ça m'amuse. A cracher dans la gueule de tout le monde mes conseils à deux balles que je suis jamais foutu d'appliquer dans mon putain de quotidien. Une sorte d'hypocrite bien comme je déteste, à smiler de mes propres trouvailles qui puent le conventionel.

Et puis aujourd'hui j'ai pas envie de faire une note qui raque du mélodrame stylé mauvais feuilleton d'M6. Temps gris, à en chialer, quelques rayons de soleil qui tentent de percer. Je bois un lait fraise en lisant le bouquin de Meurisse. Je médite sur ce qu'on m'a dit hier matin et je fais le compte de mes économies histoire de dire. Tous les trucs que je pourrais faire avec et que je laisse s'échapper tout doucement. Comme si ça allait me tuer direct. J'ai la frousse, bien collé dans le bide.

Je parle avec ma Sweet Jane de tout et de rien. Des dernières histoires de cul de la communauté gay de notre patelin. Version Dallas cours de récré. J'en ris parce que ça me fait oublier le bordel qui grignote mon crâne depuis mon réveil. J'ai du boulot en retard, et une nouvelle à écrire. Et plus je me relis, plus je pleure de voir à quel point c'est glauque, genre mauvais film de série B.

Mais je m'en fous. C'est dimanche et je glande. Paisiblement. Je regarde de belles photos de Mischa Barton et j'attends je sais pas quoi. Le coup de grâce sans doute. Ou peut-être tout simplement rien.

patti smith . smells like teen spirit