Sante_20DOrazio_200008

C'est marrant comme je peux détester avoir mal au bide. Le nez collé à la fenêtre, attendant que ça passe, tu vois le genre. J'écoute les La's et je me demande comment je vais me trainer au concert des shades demain. Pas que ça me fasse chier ni rien mais tu trouves que j'ai une gueule à aimer ça? Paris Calling, ect. Définitivement pas. Nan mais Pete, Jack and co, vous réalisez deux secondes ce que vous avez engendré? Je crois qu'ils s'en branlent en fait. Faut dire que des fois, y a de quoi aussi. D'accord c'est pas joli ce que je raconte, qu' y aura sans doute des yeux qui vont sans doute se révulser à la lecture de ça mais bordel, c'est moi que ça regarde. Et puis pas la peine d'être aussi catégorique. Je suis comme tout le monde, y a quelques groupes de là-bas que j'aime.

Je me branche sur Lost In Translation sans le son. Et je me dis que ça manque pas quand Scarlett apparait à l'écran. Que dans ces cas là, les images parlent d'elles-même et qu'il ne sert à rien d'en rajouter. Je me dis que je voudrais être comme elle. En imposer dans les gueules dès que je bats du cil et que je bois ma vodka tonic. Au lieu de ça je me traine en pyjama toute la journée, avec mes mouchoirs dans la main. Un truc bien anti glam qui te colle au cul. Pourtant maman me dit que je suis la plus jolie, mais c'est juste une phrase conventionelle. Ca me redonne un peu le sourire mais ça reste toujours léger. Je crois que j'ai besoin de calme aujourd'hui, d'un ambiance bright. Le soleil qui innonde la pièce pendant que je suis à plat ventre sur le sol, à changer de vinyl dès que ça me prend. Un vieil air sixties, bien poussièreux comme il faut.

Peut-être que là, les choses commenceront à aller mieux.

the las's . i can't sleep